• La Course à la vie CIBC

    Merci à tous ceux qui ont participé à la Course de cette année et qui l’ont appuyée.


    Read more

  • Ne manquez pas la Journée de sensibilis...

    La Journée de sensibilisation à la reconstruction mammaire est un événement annuel GRATUIT qui vous met en lien avec des experts en reconstruction mammaire renommés afin de répondre à toutes vos questions. Plus de 30 événements à travers le Canada!


    Lire plus

  • Top création. Top cause. Votez.

    Votez aujourd’hui pour votre création étudiante préférée de la Collection Blanc Cashmere® et vous pourriez gagner 1000 $ de produits Ultimate Cashmere®! Pour chaque vote, les papiers hygiéniques Cashmere® donneront 1 $ pour appuyer la cause du cancer du sein.


    Inscrivez-vous maintenant!

  • La recherche sauve des vies

    ​Un soutien continu permet à la Fondation de jouer un rôle vital dans des découvertes révolutionnaires reconnues à l’échelle internationale dans les domaines de la prévention, du diagnostic, du traitement et des soins.


    Pour en savoir plus

  • L’histoire de Wendie

    ​Wendie Den Brok n’oubliera jamais le jour du 13 mars 2015. Ce jour-là, elle a appris qu’elle était admise à l’école de médecine… et on lui a annoncé qu’elle souffrait d’un cancer du sein.


    Lire son histoire

  • Tout sur le cancer du sein

    ​Nos informations s’adressent a ceux qui ont reçu un diagnostic de cancer du sein, ainsi qu’à leurs proches, leurs fournisseurs de soins et toute autre personne qui s’intéresse à cette maladie.


    En savoir plus

  • À propos de nous

    Le 1er février 2017, la Société canadienne du cancer (SCC) et la Fondation canadienne du cancer du sein (FCCS) ont fusionné leurs activités.


    En savoir plus

You Are Here :
Accueil | central | À quoi servent vos dons | La recherche sauve des vies | La recherche sauve des vies - Dr. Lukong

Événements à venir

Sujets d'actualité

Commanditaires et partenaires d'entreprise

Les médicaments épigénétiques peuvent-ils activer le gène suppresseur de tumeurs FRK dans les cas de cancer du sein triple négatif?

Un chercheur, dont les travaux sont financés par la Fondation canadienne du cancer du sein, étudie de plus près la régulation épigénétique du gène suppresseur de tumeurs FRK chez les sujets atteints de cancer du sein triple négatif. Le Dr Kiven Erique Lukong et son équipe du laboratoire de recherche de l’Université de la Saskatchewan étudient l’expression du gène FRK dans les différentes lignées cellulaires de cancer du sein et procèdent à l’analyse exhaustive d’échantillons tumoraux prélevés chez des sujets atteints de ce type de cancer. Le gène FRK est un gène candidat suppresseur de tumeurs et on a observé la perte de son expression (ou fonction) chez un nombre important de cas de cancer du sein triple négatif.

« Notre objectif est d’étudier le gène FRK dans les lignées cellulaires de cancer du sein et dans les tumeurs afin de déceler des changements épigénétiques. Nous espérons qu’il jouera un rôle de suppresseur de tumeurs », explique le Dr Lukong. « La découverte du mécanisme de répression du gène FRK permettrait de poser de nouveaux diagnostics ou de mettre au point de nouveaux traitements ciblés contre le cancer du sein triple négatif. »

Les gènes suppresseurs de tumeurs codent généralement pour des protéines qui régulent certains aspects de la croissance cellulaire. La perte d’expression ou de fonction de ces produits géniques est une caractéristique distinctive de la plupart des cancers.

« Dans le cadre de cette étude, nous essaierons également de découvrir des façons d’inverser la perte d’expression ou l’extinction du gène au moyen de médicaments épigénétiques », déclare le Dr Lukong.

Des données portent à croire que la perte de fonction de la protéine est d’ordre « épigénétique ». Il s’agirait d’un mécanisme qui active ou désactive un gène, sans toutefois modifier la séquence d’ADN. La perte du gène FRK semble être un dénominateur commun à tous les cas de cancer du sein triple négatif, une forme de cancer particulièrement agressive et difficile à traiter.

L’étude complète, y compris l’analyse d’échantillons tumoraux, devrait s’échelonner sur au moins trois ans. Les résultats de cette étude auront une incidence sur notre compréhension du cancer du sein triple négatif et pourraient aboutir à l’élaboration de nouveaux diagnostics ou à la mise au point de traitements ciblés pour cette sous-catégorie de cancer du sein.

À propos de la subvention

La Fondation canadienne du cancer du sein, région des Prairies/T.N.-O., soutient la recherche de haute qualité dans tous les domaines, dont la recherche en biologie du cancer du sein, la prévention, le dépistage, la détection précoce, le diagnostic, le pronostic, le traitement, la lutte contre le cancer, les conséquences psychosociales, la prestation des soins de santé et l’issue thérapeutique chez les personnes atteintes de cette maladie. 

Dr. Lukong - Thank You Message.jpgLa région des Prairies/T.N.-O. investit stratégiquement dans des initiatives qui ont des effets positifs sur la vie des personnes les plus touchées par le cancer du sein afin, par exemple, de réduire le fardeau de la maladie, d’estomper les effets indésirables/améliorer la qualité de vie ou encore d’approfondir les connaissances sur la prévention et le traitement du cancer du sein.

DOMAINE D’INTÉRÊT PARTICULIER : traitements ciblés

ÉQUIPE DE RECHERCHE :

  • Dr Keith Bonham, chercheur scientifique principal à la Saskatchewan Cancer Agency et professeur au département d’oncologie de l’Université de la Saskatchewan

  • Dre Deborah Anderson, chercheuse scientifique principale à la Saskatchewan Cancer Agency et professeure au département d’oncologie de l’Université de la Saskatchewan